Qu’est-ce que la Semaine de la presse et des médias ?

La Semaine de la presse et des médias est l'occasion pour le public de comprendre le travail des journalistes, tout en découvrant quel est le rôle des médias dans la société.

À l'ère des fausses nouvelles, il est bon de rappeler que les journalistes s'engagent à dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité et que le seul intérêt qu'ils défendent est celui du public. Ainsi, la FPJQ souhaite rétablir le lien de confiance entre les citoyens et les journalistes, par le biais d'une foule d'activités organisées pour les jeunes et les moins jeunes. 

Du 29 avril au 5 mai 2019, dans plusieurs régions du Québec.

Ce modèle s’inspire de la Semaine de la presse et des médias dans l'école qui se déroule en France depuis 30 ans. Cette semaine est organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (CLEMI), partenaire de la FPJQ. 

Avec le soutien financier du gouvernement du Canada.

 

À propos de la FPJQ

Depuis 1969, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec défend la liberté de presse et le droit public à l’information. Elle intervient chaque fois que la liberté de presse est menacée. Elle fait entendre la voix des journalistes partout où c’est nécessaire. Organisme sans but lucratif, la FPJQ est la principale et la plus représentative organisation journalistique au Canada.

Depuis 2017, la FPJQ parraine le programme #30 secondes avant d’y croire afin de lutter contre la désinformation. Des journalistes membres de la FPJQ offrent bénévolement une formation aux étudiants du 2e cycle des écoles secondaires de partout au Québec afin de leur donner des réflexes pour repérer les fausses nouvelles et mieux comprendre leur impact dévastateur dans la société. L’objectif de cet atelier est de forger leur sens critique, quel que soit le média d’information qu’ils consultent. La FPJQ désire, parallèlement à cette formation sur les fausses nouvelles, sensibiliser aussi les jeunes au rôle d’une presse responsable et mieux faire connaître le travail des journalistes.